Le syndrome du cou texto, vous connaissez?

Depuis quelques années, il n’est pas rare que je rencontre dans mon bureau de jeunes patients avec des douleurs au cou et aux épaules, des maux de tête et même des engourdissements dans les mains. Rien de très étonnant lorsqu’on constate la fréquence d’usage que ces derniers font des téléphones portables et des différentes technologies. La jeune clientèle n’est pas la seule concernée, car de plus en plus d’adultes utilisent ces nombreuses technologies et voient apparaître eux aussi des symptômes. Un chiropraticien américain a même désigné l’état et les blessures causés par l’utilisation excessive des appareils technologiques par le terme « text neck syndrome ».  

Posture en cause

La grande responsable de ce genre d’affection est la posture déficiente souvent adoptée pour l’utilisation des appareils portatifs. Imaginez-vous en train d’envoyer un message texte : votre tête est avancée et votre cou est fléchi afin que vous regardiez vers le bas sur votre écran. Ce type de posture a d’importantes conséquences sur votre santé neuro-musculo-squelettique. En effet, maintenir la tête fléchie vers l’avant de façon prolongée entraîne une tension chronique sur les muscles du cou et du dos. Par exemple, saviez-vous que lorsque la tête est avancée d’un pouce vers l’avant, son poids sur la colonne vertébrale augmente de dix livres? De plus, la position de la tête en avant accentue la compression des disques et peut accroître les risques d’hernies discales, voire causer de l’arthrose précoce.

Symptômes les plus fréquents

  • Raideurs au cou et haut du dos (point entre les omoplates)
  • Douleurs et raideurs aux épaules
  • Maux de tête
  • Engourdissements dans les mains

Éviter et prévenir le syndrome du cou texto

  • Pensez à votre posture, gardez le dos bien droit, roulez les épaules vers l’arrière et tenez votre cellulaire à la hauteur de vos yeux pour garder le cou dans une position neutre lorsque vous composez un message texte. Évitez la position de flexion de la tête prolongée.
  • Prenez des pauses fréquemment et limitez l’utilisation du téléphoneintelligent pour des activités particulières.
  • Favorisez l’utilisation du dispositif « mains libres ». Évitez de coincer votre téléphone entre votre oreille et votre épaule.
  • Déposez votre tablette ou ordinateur portable sur une table lorsque cela est possible. Sinon, tentez de supporter vos coudes, de les garder près du corps et de garder le dos le plus droit possible.
  • Effectuez des exercices de renforcement des muscles stabilisateurs profonds du cou et des épaules.
  • Consultez votre chiropraticienne afin d’assurer la mobilité optimale des articulations de votre colonne vertébrale.

Enfin, une piste de solution pour limiter le temps d’utilisation des appareils technologiques serait de planifier un moment précis chaque jour pour s’en servir et ainsi en maximiser l’efficacité. Si vous devez malgré tout employer ce type d’appareil de manière prolongée pour le travail ou même pour vos loisirs, je pourrai vous indiquer la bonne posture à adopter selon votre cadre d’utilisation de manière à minimiser les effets sur la santé de votre système neuro-musculo-squelettique.

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne

 Références

Association des chiropraticiens du Québec

Xie Y, Szeto GP, Dai J, Madeleine P., A comparison of muscle activity in using touchscreen smartphone among young people with and without chronic neck-shoulder pain, Ergonomics. 2016; 59 (1) : 61-72.

 A.I. Kapandji, The Physiology of the Joints. Volume 3. The Trunk and the Vertebral Column, Postgraduate Medical Journal. 1975; 51 (599) : 682-83.

Gore DR, Sepic SB, Gardner GM., Roentgenographic findings of the cervical spine in asymptomatic people, Spine (Phila Pa 1976). 1986 Jul-Aug; 11 (6) : 521-4.

Articles récents

Commentaires