fbpx

3 (autres) mythes sur la chiropratique

 dans Blogue

Différents mythes entourent la profession chiropratique; dans mon travail, j’en entends quotidiennement. Cet article fait suite à l’article Les 3 mythes les plus répandus sur la chiropratique que j’ai publié l’an dernier. Je vous recommande de le lire également si vous souhaitez en connaître davantage. Mon but est de vous informer ainsi que d’expliquer et de mettre en contexte ces mythes.

1) « Chez le chiropraticien, ça craque! »

 Oui et non. Les chiropraticiens peuvent incorporer plusieurs techniques dans leurs traitements. Certaines techniques sont priorisées en fonction des préférences et de l’expérience du professionnel ainsi que des préférences, de l’âge et de l’état de santé du patient.

Par exemple, pour le travail des tissus mous (muscles, tendons, ligaments, fascias, etc.), j’utilise personnellement plusieurs techniques comme du massage profond, des frictions transverses, du travail d’étirement avec des mouvements actifs ou passifs, du travail assisté par des outils, etc. J’utilise également certaines thérapies complémentaires comme l’ultrason, le bandage neuro-proprioceptif ou « kinésiotaping » et les exercices d’étirement, de renforcement et de stabilisation.

Pour le travail des articulations (et donc, par la bande, du système nerveux), plusieurs techniques peuvent aussi être utilisées. Déjà, le type de manœuvre choisie peut varier : le chiropraticien peut choisir d’utiliser une mobilisation (moyenne amplitude de mouvement, faible force et faible vitesse) ou une manipulation (faible amplitude de mouvement, faible force et plus grande vitesse). Lorsqu’une manipulation articulaire est effectuée par un docteur en chiropratique, on l’appelle l’« ajustement chiropratique ». Les techniques choisies pour effectuer une mobilisation ou un ajustement sont elles aussi variées. La plupart sont effectuées manuellement tandis que d’autres nécessitent des outils.

Lorsqu’effectués par un docteur en chiropratique, les ajustements chiropratiques sont sécuritaires. L’Ordre des chiropraticiens du Québec est bien clair à ce sujet : les cinq années d’études universitaires du chiropraticien lui permettent d’évaluer les risques associés à certains problèmes et ainsi de choisir un plan de traitement approprié. En effet, certains problèmes de santé et antécédents médicaux sont des contre-indications à certains types de traitements. Le chiropraticien est formé pour les connaître et reconnaître. Le chiropraticien est le professionnel de la santé qui a la formation universitaire obligatoire la plus élaborée et la plus complète dans ce domaine.

Certains types de manipulations ou d’ajustements peuvent être accompagnés d’un son de craquement ou, plus précisément, de ce qu’on appelle un phénomène de cavitation. Ce phénomène s’explique simplement par la formation de gaz qui survient lors d’un changement de pression ou d’une aspiration dans l’articulation au moment de l’ajustement. Ce bruit de « craquement » est donc un simple phénomène physique qui est inoffensif; ce n’est pas un os qui craque, c’est un mouvement des gaz dans l’articulation. La cavitation s’accompagne d’un relâchement musculaire et d’une libération d’endorphines, les hormones du bien-être, d’où le soulagement immédiat typique de l’ajustement chiropratique. Pour en savoir plus, je vous invite à lire notre article sur les effets et les bénéfices des traitements.

Voici une vidéo qui explique simplement le phénomène de cavitation.

2) « Le traitement chiropratique fait mal, ce n’est pas pour tout le monde »

Cette affirmation dépend grandement de l’affection pour laquelle vous consultez et de votre état de santé. Les chiropraticiens sont formés pour évaluer, diagnostiquer et traiter les problèmes qui touchent le système musculaire et les tissus mous (muscles, tendons, ligaments, capsules, bourses, etc.), le système articulaire (cou, mâchoire, épaule, coude, poignet, dos, genou, hanche, bassin, cheville, pied, etc.) ainsi que le système neurologique connexe, et ce, autant chez un nouveau-né que chez un aîné.

Il arrive que les patients redoutent le traitement, car ils appréhendent d’éprouver de la douleur. Tel qu’il est mentionné précédemment, le chiropraticien adaptera les techniques de traitement utilisées en fonction de son patient et de son problème de santé particulier. La plupart des patients ne ressentent aucun inconfort lors d’un traitement; en fait, de nombreux patients font état d’un soulagement rapide.

Cependant, si la blessure est récente, il se pourrait que les tissus endommagés soient sensibles lors du traitement ou dans les heures et les jours suivants. Il se peut également que l’intensité des symptômes d’un problème chronique augmente légèrement dans les premiers temps. Dans ces cas, votre chiropraticien pourra vous donner des recommandations précises et appropriées à votre situation pour faciliter votre récupération et favoriser votre guérison.

3) « Ça prend plusieurs traitements avant que ce soit efficace »

 Cette affirmation dépend aussi grandement de l’affection pour laquelle vous consultez et de votre état de santé. Lorsque vous consultez votre chiropraticien, il procède à une évaluation, qui comprend vos antécédents et un examen physique, afin de déterminer la cause de votre douleur ou dysfonctionnement. À la lumière de ces observations, il pose un diagnostic et vous propose un traitement qui tient compte de vos besoins et objectifs. Le chiropraticien peut vous donner une idée du nombre de consultations qui devraient être nécessaires pour votre soulagement si vous répondez bien au traitement en considérant l’affection pour laquelle vous consultez et votre état de santé général.

En effet, selon l’état de santé du patient et le problème qui est en cause, la durée du traitement recommandé peut varier. Parfois, seulement un traitement peut vous apporter du soulagement tandis que pour des problèmes plus complexes, plusieurs traitements seront nécessaires. N’hésitez jamais à poser toutes les questions que vous jugez essentielles, que ce soit pour clarifier le diagnostic, les procédures ou les techniques utilisées dans le cadre de votre traitement, ou encore pour comprendre l’évolution de votre état de santé. Ultimement, c’est vous qui acceptez ou non ce traitement et qui décidez de la fréquence de vos soins ainsi que de la poursuite ou non de vos traitements de façon préventive. En effet, une fois soulagé, vous pouvez décider d’arrêter vos soins et de revenir si le besoin s’en fait sentir, ou choisir de vous faire traiter de façon régulière, à une fréquence qui vous convient, afin de favoriser la prévention et de continuer à retirer les bénéfices que le traitement apporte à votre santé.

Inclure la chiropratique préventive dans son mode de vie relève des valeurs personnelles tout comme le fait de s’alimenter sainement, de faire de l’activité physique régulièrement et de prendre soin de sa santé mentale. Toutes ces habitudes visent à maintenir un niveau de santé et de mieux-être optimal. En effet, la plupart des gens consultent leur dentiste de façon préventive à une fréquence régulière afin de maintenir une saine hygiène bucco-dentaire. De même, vous pouvez consulter votre chiropraticien de façon préventive pour favoriser une saine hygiène neuro-vertébrale.

En résumé

Les docteurs en chiropratique travaillent en collaboration avec les divers intervenants du domaine de la santé dans l’intérêt primordial de la population. La chiropratique est une approche naturelle qui s’inscrit parfaitement au cœur des préoccupations grandissantes des Québécois en matière de santé et de qualité de vie. L’approche chiropratique est à la fois préventive et curative, c’est-à-dire qu’elle a pour objectif non seulement d’apporter du soulagement, mais aussi d’éviter que des symptômes ou de la douleur apparaissent. Mon rôle consiste à redonner à mes patients tous les outils qui leur sont nécessaires pour retrouver ou atteindre leur plein potentiel de santé neuromusculosquelettique. Je suis une partenaire dans le recouvrement et le maintien de votre santé!

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne à Mirabel

Références

Les 3 mythes les plus répandus sur la chiropratique

Idées reçues sur le traitement chiropratique

 Ordre des chiropraticiens du Québec

 

 

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

valeurs-mission-visionDéménagement - blessure - douleur