website statistics

3 types de maux de tête communs

 dans Blogue

Les maux de tête (céphalées) ont une forte prévalence dans la population. En effet, de façon occasionnelle ou fréquente, nous sommes nombreux à avoir déjà ressenti des maux de tête. Un mal de tête peut avoir différentes causes ou origines. Je vous présente dans cet article un aperçu des types les plus fréquents que je rencontre dans ma pratique.

Céphalée de tension
La céphalée de tension est la forme de céphalée la plus fréquente. En effet, selon les différentes études, entre 30 et 78 % de la population en vivront au moins un épisode. Ce type de mal de tête survient souvent en fin de journée et, dans bien des cas, est associé au stress et à l’adoption de certaines postures inadaptées. Il est très souvent associé à des douleurs aux muscles à proximité du crâne (trapèzes, sous-occipitaux, temporaux, etc.).

Critères généraux
• Durée : 30 minutes à 7 jours
• Symptômes : Douleur souvent bilatérale (des deux côtés) aux tempes, en bandeau ou à la base de la nuque; souvent ressentie comme une pression, un serrement ou un étau. Intensité légère à modérée.

Traitement
Le traitement chiropratique a démontré d’excellents résultats pour ce type de céphalée. Celui-ci consistera souvent en du travail musculaire, des mobilisations ou manipulations articulaires (si indiqué), du bandage adhésif thérapeutique (taping), la prescription d’exercices d’étirement, de renforcement ou de stabilisation ainsi que des conseils posturaux et ergonomiques.

Céphalée cervicogénique
La céphalée cervicogénique, quant à elle, survient fréquemment à la suite d’un traumatisme au cou (ex. : un accident de voiture). Elle entre donc dans la catégorie des maux de tête appelés « secondaires », puisqu’ils sont associés à un trauma ou à une blessure au cou ou à la tête. Il est important de consulter un professionnel de la santé dès qu’un traumatisme survient puisque les symptômes peuvent se manifester tardivement.

Critères généraux
• Durée : Variable. Les symptômes peuvent être présents tout le temps de la dysfonction.
• Symptômes : Douleur souvent unilatérale (d’un seul côté) lors d’antécédents de trauma au cou; sensibilité cervicale; augmentation de la douleur lors de certains mouvements; perte d’amplitude de mouvement.

Traitement
Pour ce type de céphalées, des radiographies sont souvent de mise. Selon la cause, déterminée à l’évaluation, votre chiropraticienne pourra soit entreprendre un traitement, soit vous diriger vers le bon professionnel de la santé.

Migraine
La migraine est une forme de céphalée qui revient de façon récurrente. Elle peut s’accompagner de prodromes, qui sont des signes précurseurs (fatigue, vue trouble, tension cervicale), ou d’une aura, qui est un ensemble de signes neurologiques qui durent habituellement moins de 60 minutes (flashs visuels, picotements, perte de vision, engourdissement, perte de sensation). L’origine des migraines est variable. En effet, encore aujourd’hui, la science arrive difficilement à en établir l’origine précise. Elle peut être liée au cycle menstruel ou à une autre fluctuation hormonale, à une hypoglycémie, à une réaction à certains aliments, etc.

Critères généraux
• Durée : 4-72 heures
• Symptômes : Douleur souvent au front et aux tempes, unilatérale (d’un seul côté), pulsatile (comme un cœur qui bat), d’intensité modérée à forte, aggravée par l’activité physique, possiblement accompagnée de nausées ou de vomissements et d’hypersensibilité au son et à la lumière.

Traitement
Les traitements chiropratiques vont diminuer l’intensité et la fréquence des migraines. Votre chiropraticienne peut également vous donner certains conseils nutritionnels et vous conseiller de tenir un journal alimentaire afin de vérifier si certains aliments semblent déclencher les migraines. Finalement, elle pourra parfois travailler en collaboration avec d’autres professionnels de la santé (médecin, clinique de la migraine, etc.) afin de favoriser une meilleure prise en charge.

En conclusion
Il existe différents autres types de céphalées. Comme plus d’un type de céphalées peuvent coexister, il est important d’être à l’écoute des divers signes et symptômes. Finalement, certains signes peuvent indiquer des céphalées d’origine pathologique. Il est donc essentiel de se faire évaluer par un professionnel de la santé, comme un chiropraticien, qui saura diagnostiquer votre problème et vous orienter vers la meilleure ressource possible.

Références

Société internationale des céphalées 

Ordre des chiropraticiens du Québec 

Cassidy, J.D., Boyle, E., Côté, P., He, Y., Hogg-Johnson, S., Silver, F.L., et Bondy, S.J. Risk of vertebrobasilar stroke and chiropractic care: results of a population-based case-control and case-crossover study. Spine 2008;33(4S):S-176-S183.

Bronfort, G., Nilsson, N., Haas, M., Evans, R., Goldsmith, C. H., Assendelft, W. J., et Bouter, L. M. Non-invasive physical treatments for chronic/recurrent headache. Cochrane Database Syst Rev 2004;(3).

Vernon, H., McDermaid, C. S., et Hagino, C. Systematic review of randomized clinical trials of complementary/alternative therapies in the treatment of tension-type and cervicogenic headache. Complement Ther Med 1999;7(3):142-155.

Shekelle, P. G. et Coulter, I. Cervical spine manipulation: summary report of a systematic review of the literature and a multidisciplinary expert panel. J Spinal Disord 1997;10(3):223-228.

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

Sac à dos bien ajustélaloidoitchanger.com