fbpx

Cinq façons d’éviter les chutes sur la glace

 dans Blogue

Saviez-vous que les chutes sur la glace sont l’une des premières causes de blessures neuro-musculo-squelettiques durant la saison hivernale? En effet, une chute peut provoquer des douleurs au cou, au bas du dos, aux chevilles, etc. La fracture de la hanche est une autre blessure relativement fréquente pouvant entraîner de graves complications. Bien que personne ne soit à l’abri des chutes, il existe certains moyens pour prévenir les blessures!

Préparez la chaussée

Épandez occasionnellement du sel ou du sable avant une chute de neige ou de pluie verglaçante afin de réduire les surfaces glissantes.

Ne vous pressez pas

Durant la période hivernale, prévoyez de partir plus tôt afin de ne pas avoir à vous presser. La plupart des chutes surviennent lorsqu’on est peu attentif.

Veillez à votre santé de la tête aux pieds

Vos yeux et vos oreilles vous protègent contre les chutes en vous mettant en garde contre les risques, comme la circulation routière. Faites examiner votre vision et votre ouïe au moins tous les deux ans. Aussi, des problèmes aux pieds, comme les oignons, les callosités, les ongles incarnés et les verrues plantaires peuvent être des causes d’instabilité et ainsi prédisposer aux chutes.

Demeurez actif

L’activité physique quotidienne renforcera votre résistance musculaire et améliorera votre stabilité posturale en réduisant vos risques de chutes. La natation, la bicyclette, le tai-chi et le yoga sont des activités qui peuvent augmenter votre tonus, votre force et votre endurance musculaire.

Améliorez votre équilibre

L’entraînement proprioceptif inclut souvent diverses tâches demandant le contrôle de la station debout et l’exécution de mouvements plus ou moins rapides dans des conditions stables ou instables, les yeux ouverts ou fermés. La FADOQ a développé son propre programme, le programme PIED, destiné aux adultes âgés de plus de 65 ans qui se soucient de leur équilibre ou désirent prévenir les chutes. Ce programme peut être offert en CLSC et propose des séances d’information et d’exercices à faire en groupe ou à la maison.

En somme, votre chiropraticien est un professionnel bien placé pour vous aider à analyser vos risques de chute en évaluant votre force et votre équilibre. Nous pouvons aussi vous recommander des exercices et vous donner des conseils pratiques pour réduire les risques. De plus, les soins chiropratiques aident également à maintenir et à améliorer votre contrôle neuromusculaire.

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne

Références

Association des Chiropraticiens du Québec

FADOQ

FADOQ – Programme PIED

Articles récents
Comments
  • Suzanne Bisson
    Répondre

    Très bon Emmanuelle !

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

Effet A, femmes d'affaires, businessDouleur travail, csst, traitement