fbpx

Douleur au haut du dos, point entre les omoplates ou dorsalgie

 dans Blogue

Un motif de consultation très fréquent en chiropratique est la dorsalgie. Le préfixe « dors– » fait référence à la région dorsale; et le suffixe « –algie », à une douleur. Une dorsalgie est donc simplement une douleur située dans le haut du dos.

Causes

  • Accident (p. ex., sport de contact);
  • Travail répétitif;
  • Mauvaises positions;
  • Modification de la posture (p. ex., lors de la grossesse);
  • Faiblesse musculaire de la colonne thoracique;
  • Niveau de stress trop élevé;
  • Etc.

 Symptômes

  • Douleur lancinante qui transperce le torse, sensation de brûlure ou point entre les omoplates;
  • Douleur lors de la respiration profonde ou de la toux. Certaines dysfonctions peuvent nuire à l’expansion de la cage thoracique et ainsi empêcher une respiration adéquate;
  • Douleurs à l’estomac ou dans la zone du sternum;
  • Etc.

Quelques exemples de problèmes fréquemment rencontrés

  • Entorse musculaire : Survient souvent après un traumatisme. Point gâchette ou syndrome myofascial : Souvent associés à de mauvaises postures maintenues de façon prolongée. Ces deux problèmes peuvent atteindre tous les muscles de la région dorsale, principalement les suivants :                                           
  • Intercostaux;                                                                                                                                                                                                                               
  • Trapèze moyen et inférieur;                                                                                                                                                                                                 
  • Élévateur de la scapula;                                                                                                                                                                                                               
  • Grand dorsal;                                                                                                                                                                                                                   
  • Rhomboïdes;                                                                                                                                                                                                                             
  • Iliocostal ou multifides thoraciques.
  • Irritation ou syndrome costovertébral: Souvent causés par un faux mouvement ou une mauvaise position prolongée. On observe une douleur locale à la palpation, avec une restriction articulaire. La douleur est augmentée par l’inspiration profonde et parfois avec l’extension et la rotation. Il y a une possibilité d’irradiation « transperçante » ou située le long de la côte.
  • Dorsalgie fonctionnelle ou posturale également nommée « syndrome croisé supérieur » : Il s’agit d’une douleur généralisée, diffuse, mal localisée, souvent entre les omoplates. On observe souvent chez les patients une augmentation de la courbe thoracique, un léger avancement de la tête et des épaules ainsi que certaines tensions et faiblesses musculaires.
  • Scoliose : Il s’agit d’une déformation en trois dimensions de la colonne vertébrale en torsion. Celle-ci implique une courbure de plus de 10° ainsi qu’une rotation anormale des articulations vertébrales. Il existe plusieurs types de scolioses.

Plusieurs autres problèmes de santé peuvent être rencontrés, entre autres:

  • Dorsalgie d’origine cervicale : douleur située au niveau dorsal, mais qui provient en fait du cou;
  • Problème discal : assez rare au niveau dorsal étant donné la courbure en cyphose;
  • Fracture de compression: souvent observée chez les patients ostéoporotiques ou présentant une pathologie sous-jacente;
  • Dorsalgie d’origine viscérale : douleur projetée des organes abdominaux ou thoraciques;
  • Zona: réactivation du virus herpès zoster; la douleur ainsi que des éruptions suivent souvent un dermatome, par exemple, en longeant une côte.

Un examen complet permettra d’éliminer certaines affections, de préciser le diagnostic et d’effectuer le traitement et le suivi appropriés.

Traitement

Évidemment, le traitement variera en fonction du diagnostic. Une chose est certaine, plus vous traiterez les symptômes rapidement, plus la guérison sera rapide. Je saurai vous orienter vers les bons professionnels si le diagnostic sort de mon champ de compétence. S’il s’agit d’un problème musculosquelettique, je pourrai le corriger et ainsi réduire l’inflammation, optimiser votre rétablissement et, surtout, prévenir la réapparition des douleurs. N’hésitez pas à communiquer avec moi au 450 971-5000 pour prendre rendez-vous ou simplement pour me poser vos questions.

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne à Mirabel

 

Références

Vizniak, NA. (2008). Quick reference evidence-based physical assessment. 3e édition, Professional Health Systems Inc., Canada.

Magee, DJ. (2002). Orthopaedic Physical Assessment. 4e édition, Elsevier Sciences, États-Unis.

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

examen-physique-preventionmachoire-atm-douleur