dans Blogue

Le congé des fêtes est un moment propice pour prendre le temps de visiter nos proches, mais le trajet pour se rendre chez certains d’entre eux peut être long. Il est alors possible de ressentir des douleurs ou des inconforts, particulièrement au bas du dos et au cou. Ces problèmes sont principalement causés par le fait de rester immobile pendant plusieurs heures, souvent dans une position inadéquate et peu confortable. En effet, on remarque souvent lors des longs trajets une fatigue posturale qui s’installe ainsi qu’une augmentation de la pression sur les disques intervertébraux découlant de la position.

Voici donc quelques conseils à adopter pour réduire, voire éviter les douleurs et inconforts en voiture :

  1. Prenez le temps d’ajuster votre siège et votre volant

  •  La hauteur du siège : L’objectif est d’avoir le plus possible 90 à 100° entre la cuisse et la jambe (articulation du genou). Généralement, dans une voiture, le siège est trop bas, ce qui crée une pression supplémentaire dans le bas du dos.
  • L’inclinaison du dossier : Idéalement, on vise un angle entre 90 et 100° afin d’offrir un bon support pour le dos. Si malgré ces ajustements, le dos n’est pas bien supporté, pensez à améliorer le support lombaire. L’objectif est de remplir le trou entre le dossier et le bas du dos afin de maintenir la courbure naturelle de la région lombaire, ce qui contribue à diminuer la pression sur les disques situés entre les vertèbres.
  • La distance du siège : Les pieds atteignent correctement les pédales et vous permettent de conserver une légère flexion des genoux.
  • La hauteur du volant : Les mains devraient être positionnées sur le volant environ à « 9 h 15 » alors que les coudes se situent directement en dessous des épaules et doivent demeurer légèrement fléchis. Dans cette position, la musculature des épaules et des omoplates devrait être détendue.
  • La hauteur de l’appui-tête : Ce dernier devrait être à l’arrière du crâne. Il n’est pas nécessaire d’avoir la tête constamment appuyée sur l’appui-tête en conduisant, mais celui-ci doit être bien ajusté pour protéger votre cou en cas de collision.

  1. Adoptez une bonne posture assise

  • Appuyez votre dos sur le dossier et ajustez le support lombaire de votre siège pour être assis confortablement. Comme nous l’avons mentionné précédemment, il est bien important de maintenir la courbure naturelle du bas du dos. Pour ce faire, il faut s’assurer d’être bien assis sur les os des fesses.
  • Nous avons tendance à avancer la tête pour lire les indications routières plus rapidement. Dans cette posture, le haut du dos est souvent plus arrondiet la tête est projetée vers l’avant. À long terme, une telle posture risque d’engendrer des douleurs au cou et au dos.
  1. Prenez des pauses fréquentes et bougez dans votre véhicule

  • Bien souvent, lorsqu’on a une destination en tête, on veut s’y rendre le plus rapidement possible et, donc, faire un minimum d’arrêts. Cette stratégie n’est cependant pas la meilleure, particulièrement si le bas de votre dos vous fait souffrir. Il est recommandé de s’arrêter une fois par heure pendant quelques minutes environ pour prendre le temps de se lever, de marcher un peu et possiblement de faire quelques étirements dynamiques.
  • En conduisant, il est également possible d’effectuer quelques petits mouvements afin d’éviter de rester trop immobile. Par exemple, vous pouvez effectuer des rotations des chevilles, des exercices de mobilité pour le cou comme des rotations des épaules vers l’arrière, de petits mouvements de bassin comme un « O » ou un « 8 ». Tous ces petits mouvements permettront de favoriser une bonne circulation sanguine et de détendre les muscles.
  1. Évitez les mauvaises habitudes

 N’appuyez pas votre coude sur le rebord de la fenêtre : cette position est surtout populaire durant la saison estivale. Cependant, elle crée une déviation de la colonne vertébrale qui peut engendrer des douleurs à long terme.

Ne laissez pas votre portefeuille ou votre cellulaire dans votre poche arrière : dans la position assise, cette habitude crée une asymétrie entraînant une inclinaison de la colonne vertébrale et du bassin qui peut favoriser l’apparition de douleurs au dos.

J’espère que ces quelques conseils contribueront à rendre la route plus plaisante! Si vous planifiez de longs trajets, n’hésitez pas à consulter votre chiropraticienne quelques jours avant de partir afin de corriger les déséquilibres posturaux qui peuvent créer des douleurs lors de la conduite. Bonne route et conduisez prudemment!

De Emmanuelle, votre chiropraticienne à Mirabel !
Articles récents

Commentaires


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

télétravaildouleur pied, fasciite plantaire, épine de Lenoir