fbpx

Musique et chiropratique : l’accord parfait!

 dans Blogue

Les études menées ces dernières années chez les musiciens montrent à quel point leur pratique instrumentale fait d’eux des travailleurs très spécialisés. Cette hyperspécialisation les prédispose à avoir des douleurs causées par des troubles neuro-musculo-squelettiques. En effet, pour exceller dans le domaine de la musique, la pratique intensive régulière est de mise, ce qui occasionne une répétition excessive des mêmes mouvements durant de longues heures. Voici des exemples de troubles neuro-musculo-squelettiques chez les joueurs d’instruments à cordes.

Violonistes/altistes :

  • La posture arquée du cou et la position légèrement surélevée de l’épaule les prédisposent au développement d’anomalies posturales pouvant entraîner, par exemple, des pseudo-torticolis ainsi que des tendinites des épaules.
  • La position en flexion du poignet peut causer des inconforts et engourdissements aux poignets ou à la main, pouvant évoluer en un syndrome du tunnel carpien ou encore en un syndrome du rond pronateur.

Violoncellistes ou guitaristes :

  • L’utilisation excessive des avant-bras peut causer des tensions aux muscles de l’avant-bras menant parfois à une épicondylite médiale ou latérale.
  • Les guitaristes utilisent parfois un repose-pied seulement d’un côté, ce qui entraîne un débalancement du bassin pouvant causer une irritation de l’articulation sacro-iliaque.

Chez pratiquement tous les musiciens, la posture est une corde sensible. De trop longues répétitions peuvent mener à une certaine fatigue musculaire et donc à l’adoption de mauvaises postures. Il peut en résulter des points ou une brûlure entre les omoplates, des maux de tête, des douleurs au cou, etc.

À titre de chiropraticienne, mon rôle avec ce type de patient est de prévenir et de guérir au besoin les troubles neuro-musculo-squelettiques. Je dois d’abord analyser la posture et l’ergonomie du patient lors de la pratique de son instrument. Ensuite, je le conseille sur le meilleur régime de vie à adopter afin de prévenir les blessures. Par exemple, je recommande très souvent de prendre des pauses de cinq minutes par heure de répétition pour éviter le surmenage des articulations et éviter l’accommodation, ou la modification permanente de la posture. Je peux prescrire des exercices cardiovasculaires généraux afin de favoriser une bonne circulation sanguine dans le but de prévenir les douleurs musculaires et diminuer la fatigue. Je vais souvent aussi prescrire des exercices précis d’étirements et de renforcement adaptés à la situation de mon patient. De plus, dans plusieurs cas, certains changements ergonomiques sont nécessaires. Certaines entreprises sont d’ailleurs spécialisées dans la fabrication d’équipement musical pouvant prévenir les blessures neuro-musculo-squelettiques; je peux donc diriger les patients vers celles-ci au besoin. Venez me consulter pour continuer la pratique de votre instrument en toute harmonie!

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne

Références :

Moraes, G.F.D. and A.P. Antunes, Musculoskeletal disorders in professional violinists and violists Systematic Review. Acta Ortopedica Brasileira, 2012. 20(1): p. 43-47.

Leaver, R., E.C. Harris, and K.T. Palmer, Musculoskeletal pain in elite professional musicians from British symphony orchestras. Occup Med (Lond), 2011. 61(8): p. 549-55.

Steinmetz, A., W. Seidel, and B. Muche, Impairment of Postural Stabilization Systems in Musicians With Playing-Related Musculoskeletal Disorders. Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics, 2010. 33(8): p. 603-611.

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

Travail, blessure, csst, chiroMission humanitaire , Bolivie, chiropratique