fbpx

Torticolis, cervicalgie et compagnie

 dans Blogue

La douleur au cou est un motif de consultation très fréquent en chiropratique. La cervicalgie se définit par une douleur localisée à la nuque pouvant être accompagnée de maux de tête et d’élancements aux épaules ou aux bras. Un Canadien sur cinq sera, à un moment ou un autre, atteint de cervicalgie. Le torticolis peut parfois entrer dans la grande catégorie des cervicalgies.

Le terme « torticolis » englobe plusieurs problèmes causant un spasme musculaire ainsi qu’une déviation de la tête en flexion latérale et en rotation. Il n’est pas nécessairement associé à de la douleur. Le torticolis peut être d’origine :

  • congénitale (à la naissance);
  • traumatique (p. ex., whiplashou « coup de fouet » lors d’un accident de voiture);
  • mécanique (positions inadéquates prolongées, mauvaises postures, etc.).

Le « vrai » torticolis, également appelé torticolis spasmodique, est plutôt rare puisque la plupart du temps, nous n’observons pas de déviation visible de la tête, mais plutôt une réduction généralisée des amplitudes de mouvement. Dans ce cas, nous appelons cet état un « pseudo-torticolis ». Lors de l’examen, il est primordial d’éliminer la possibilité de pathologies sous-jacentes qui pourraient causer le torticolis, comme une méningite (infection du système nerveux central).

Prévention

Voici quelques pistes de solution afin de prévenir le pseudo-torticolis :

  • Maintenez une bonne posture (au quotidien, au travail et durant le sommeil).
  • Évitez les mouvements répétitifs.
  • Évitez l’exposition directe aux courants d’air froids.
  • Maintenez un mode de vie sain (activité physique, saine alimentation, etc.).
  • Consultez votre chiropraticienne régulièrement pour favoriser une mobilité et un alignement optimaux de votre colonne vertébrale et ainsi prévenir les spasmes musculaires.

 Traitement

Après un examen approfondi visant à déterminer la cause de votre état, votre chiropraticienne pourra procéder à un traitement si la cause est d’origine neuro-musculo-squelettique. Plusieurs modalités de traitement peuvent être utilisées pour soulager et corriger le pseudo-torticolis. Le traitement sera adapté à votre état de santé particulier.

D’abord, différentes recommandations vous seront faites, comme appliquer de la glace ou de la chaleur.

Pour la portion « thérapie manuelle », votre chiropraticienne pourra effectuer du travail musculaire ainsi que des mobilisations et manipulations articulaires (ajustement chiropratique) de la région du cou, des hautes thoraciques et des articulations entre les côtes et les vertèbres. Ces modalités visent à rétablir l’amplitude du mouvement articulaire et à favoriser la relaxation des muscles adjacents.

Des conseils ergonomiques seront souvent offerts (p. ex., prendre des pauses fréquentes lors de l’utilisation de la technologie, surveiller votre posture, etc.). Certaines thérapies complémentaires comme l’ultrason et l’application de bandages neuro-proprioceptifs pour aider à corriger la posture pourront également être utilisées.

Des exercices de mobilité et de stabilisation adaptés à votre état permettront aussi d’améliorer votre posture et auront pour bienfait d’améliorer la force et la stabilité de votre cou afin que vous évitiez les possibles rechutes. Pour terminer, voici quelques exemples d’exercices qui pourraient vous être suggérés par votre chiropraticienne.

Références

Projet canadien des guides de pratique chiropratique. En ligne. [https://fr.ccgi-research.com/guidelines-neck ]. Consulté le 22 novembre 2020.

Côté P, et al. Management of neck pain and associated disorders: A clinical practice guidelines from the Ontario Protocol for Traffic Injury (OPTIMa) Collaboration. Eur Spine J. 2016; 28:2000-2022.

Bussières A. E., et al. The treatment of neck pain-associated disorders and whiplash-associated disorders: A clinical practice guideline. J Man Phys Ther. 2016; 39(8):P523-564.

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

machoire-atm-douleursyndrome-du-tunnel-carpien