website statistics

Un meilleur accès aux soins de santé pour tous

 dans Blogue

Depuis plusieurs années, l’Ordre des chiropraticiens du Québec réclame une modernisation de la loi sur la chiropratique afin de répondre aux besoins de la population québécoise quant à l’accessibilité aux soins et aux services de santé. En effet, la Loi sur la chiropratique a été adoptée en 1973, soit il y a plus de 45 ans! Elle n’est évidemment plus adaptée à la réalité du système de santé d’aujourd’hui et aux attentes des Québécois en matière d’accessibilité des soins et des services.

L’Ordre revendique une loi modernisée qui devra :
• reconnaître officiellement les actes exercés légalement par les chiropraticiens, incluant le diagnostic neuromusculosquelettique;
• refléter la pratique actuelle des chiropraticiens, en adéquation avec leurs connaissances, leurs compétences, la recherche, l’évolution technologique et les nouveaux outils cliniques et diagnostiques disponibles en 2018.

Les trois objectifs de la modernisation de la loi sont :
• désengorger le système;
• diminuer le temps d’attente pour les patients;
• générer une économie de coûts.

Éviter les pertes de temps
Nous avons tous suffisamment perdu notre temps : vous, les patients, coincés dans les dédales du réseau de la santé; les autres professionnels qui les accueillent et nous les acheminent à nouveau; et nous, les chiropraticiens, qui désirons prodiguer les meilleurs services aux patients, mais ne le pouvons pas. Le chiropraticien a toutes les aptitudes, les compétences, les connaissances et la formation requise pour prescrire des examens complémentaires à ses patients, dans les limites des paramètres de la loi. Donner aux chiropraticiens le droit de prescrire des examens dans certaines situations est facilement réalisable et ne coûte rien au réseau de santé québécois; au contraire, cela contribuerait à désengorger le réseau.

En conclusion
D’autres professions font également des représentations pour que des compétences précises leur soient reconnues. Il est temps que le cadre législatif entourant les professions au Québec soit adapté à nos réalités collectives et qu’il mise davantage sur l’interdisciplinarité et leur complémentarité plutôt que sur leur opposition. Je vous laisse sur une vidéo créée pour la campagne de communication numérique intitulée LALOIDOITCHANGER.COM.

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne à Mirabel

Références
LALOIDOITCHANGER 
L’Office des professions du Québec 

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

Maux de tête, céphalées, migraines