fbpx

Vivre une grossesse agréable grâce à votre chiro !

 dans Blogue

Les soins chiropratiques sont adaptés pour aider la femme enceinte à vivre une grossesse agréable et un accouchement relativement moins éprouvant. Un suivi en chiropratique est recommandé tout au long de la grossesse et également après, alors qu’il comprendra des soins pour la maman et le nouveau-né.

Plus de 50 % des femmes souffrent de maux de dos au cours de leur grossesse. Ce phénomène est dû à une projection du poids du ventre vers l’avant. Ce changement a des conséquences inévitables sur la biomécanique de la colonne vertébrale en plus de créer un stress sur le système neuro-musculo-squelettique.

Mal au dos, vous dites?

En effet, le poids de la femme enceinte, qui augmente graduellement au cours de la grossesse, modifie les transferts de poids qui se font au niveau de la colonne vertébrale. L’articulation du bassin (sacro-iliaque) est plus sollicitée et la courbe au bas du dos (lordose lombaire) est augmentée, créant ainsi une hyperlordose qui accentue la pression sur les disques intervertébraux et les facettes articulaires, d’où le mal de dos. De plus, pour compenser l’instabilité provoquée par l’hyperlordose et le transfert de poids vers l’avant, les cuisses ont tendance à se maintenir vers l’extérieur (rotation externe), ce qui favorise le raccourcissement des muscles fessiers, principalement du piriforme. Ce dernier peut alors comprimer le nerf sciatique et créer des engourdissements tout le long de la cuisse et de la jambe (sciatalgie).

En clinique, lors du suivi d’une femme enceinte, je travaille régulièrement les muscles de la hanche pour réduire la tension et la douleur en plus de contrer l’hyperlordose. Je travaille également les muscles piriformes pour éviter les sciatalgies. En complément, je prescris des exercices de renforcement du muscle transverse de l’abdomen pour aider à rétablir la stabilité du tronc. J’effectue aussi fréquemment des ajustements du bassin pour rétablir une bonne mobilité de ses articulations et permettre un positionnement optimal du fœtus dans l’utérus en vue de l’accouchement. Certaines études démontrent qu’il est possible de réduire le temps de travail ainsi que les risques de complication de l’accouchement si le bassin a conservé sa complète mobilité durant la grossesse.

Autres bienfaits pour la mère et son bébé

Les maux de dos durant la grossesse ne se résument pas seulement au bas du dos. L’augmentation du volume de la poitrine peut également entraîner une augmentation de la courbe du haut du dos et une translation de la tête vers l’avant. Lors des suivis, je vais alors souvent travailler les muscles de la nuque (principalement les muscles sous-occipitaux) afin de prévenir d’éventuels maux de tête. De plus, je prescris fréquemment des exercices de renforcement des muscles stabilisateurs des omoplates afin de réduire les douleurs au haut du dos ainsi que la fatigue musculaire.

Un suivi chiropratique post-partum est également fortement conseillé pour la mère et son bébé, d’une part pour aider la mère à retrouver une biomécanique optimale de sa colonne vertébrale et réhabiliter ses muscles abdominaux, d’autre part pour assurer au bébé une croissance optimale de sa colonne vertébrale. La naissance est un traumatisme autant pour la mère que pour le bébé. N’hésitez pas à me consulter si vous avez des questions sur le suivi chiropratique de la grossesse!

Dre Emmanuelle, votre chiropraticienne

Références :

Association des Chiropraticiens du Québec

L. BORGGREN, Cara, Pregnancy and chiropractic : a narrative review of literature, Chiropractic Clinical Resident, Journal of Chiropractic Medicine, 2007 Spring; 6(2): 70–74.

GREENWOOD, Connie, RN, CM, M Mid et STAINTON, M. Coleen, RN, DNSc, Back Pain/Discomfort in Pregnancy : Invisible and Forgotten, The Journal of Perinatal Education, 2001 Winter; 10(1): 1–12.

Articles récents

Commentaires

Inscrivez votre recherche et appuyez sur "Entrer"

Douleur travail, csst, traitementBlessure, vélo, technique, positionnement